Sur top-office.com, vous pouvez choisir d'accepter ou non les cookies de service et de personnalisation et publicitaires. Certains cookies sont strictement nécessaires à l'utilisation du site, ne stockent pas de données personnelles et ne requièrent pas de consentement (notamment la mémorisation du panier, connexion au compte, gestion du magasin de préférence). Aucune utilisation, autre que cet usage premier, n'en sera faite.

Que faire en cas de poux à l'école ?

Contrairement à une idée reçue, la pédiculose, soit l'infection du cuir chevelu par les poux n'est pas due à un manque d'hygiène. Cette maladie contagieuse bénigne frappe poux à l'écoleprincipalement les collectivités d'enfants comme les crèches et les écoles. Le poux, ce petit parasite du cuir chevelu, donne du fil à retordre aux parents et aux personnels pédagogiques lorsqu'il s'installe dans les salles de classe. 

Pourtant il existe de nombreuses méthodes préventives pour limiter son apparition et son développement sur nos chères petites têtes blondes à la première alerte détectée au sein d'une collectivité d'enfants. Et même lorsque la contamination est effective, plusieurs traitements adaptés faciles d'accès permettent de s'en débarrasser efficacement. D'autant que les écoles disposent de directives qui limitent la transmission des parasites. Revue de détails.

Comment se protéger de la pédiculose ?

Si la direction de l'école de vos enfants vous informe de l'apparition de poux au sein de l'établissement, vous devez prendre des mesures préventives pour limiter la contagion et empêcher les poux de s'attaquer au cuir chevelu de votre enfant. Attacher les cheveux longs, interdire à vos enfants de s'échanger bonnets, chapeaux ou casquettes limitera la contamination par contact et constitue la première étape de votre action.

Par ailleurs, vous pouvez vaporiser un répulsif anti-poux sur la tête de votre enfant ou utiliser des produits naturels à base de lavande. Vous pouvez également laver les vêtements et couvre-chefs à 50°C pour éliminer toute trace de parasite préventivement. Si les vêtements sont fragiles, enfermez-les dans un sac plastique pendant trois jours ou saupoudrez-les d'insecticide anti-poux. Vous devez également opérer une surveillance quotidienne du cuir chevelu de votre enfant.

Que faire si mon enfant attrape des poux à l'école ?

Si vous remarquez des poux ou des lentes sur la tête de votre enfant, pas de panique ! Informez tout d'abord le directeur de son établissement scolaire et toutes les structures collectives dans lesquelles votre enfant est inscrit afin que les responsables prennent les mesures nécessaires. Ensuite, il s'agit de traiter rapidement le cuir chevelu de votre enfant afin de limiter la contagion et d'endiguer le développement des lentes.

Les médicaments insecticides anti-poux constituent la première barrière efficace contre leur développement. A base pyréthrine ou de malathion, ils sont disponibles en pharmacie. Si le lendemain de la première application, les poux sont toujours présents, passez à un traitement physique avec les médicaments à base de dimeticone qui obstrue les voies respiratoires des poux. En complément, vous pouvez utiliser des produits capillaires comme des lotions ou des shampoings spécifiques qui contiennent des répulsifs. 

Suivez bien le mode d'emploi de ces produits. Généralement, ils s'appliquent sur cheveux secs et nécessitent une seconde application 6 à 7 jours après la première. Soyez attentifs à la réapparition des poux suite à la première application et n'hésitez pas à refaire un traitement si vous ne constatez pas de changement.

Quelles sont les règles obligatoires dans les collectivités d'enfants ?

Les enfants contaminés ne subissent en aucun cas d'éviction scolaire. Charge pour les parents d'appliquer un traitement efficace et aux collectivités de prendre les mesures nécessaires. L’information des autres parents est la première action des collectivités. En outre, la loi stipule qu'au moins un responsable doit y être sensibilisé aux pratiques de dépistage et que celui-ci examine chacun des élèves contaminés.

Les directeurs d'établissement se chargent de la transmission écrite des informations et sont tenus de mettre en place des campagnes de sensibilisation auprès des parents concernés. Les traitements doivent être faciles d'accès pour que chacun puisse en user par le biais de l'auto-médication. Enfin, les associations de parents d'élèves prennent souvent en charge l’incitation au traitement puisqu'il n'existe aucune réglementation qui oblige les parents à traiter les enfants contaminés.

Sachez donc que les collectivités d'enfants disposent de moyens logistiques et de directives précises concernant les épidémies, assez fréquentes, de poux dans les établissements. Pour faciliter leur endiguement rapide, tous les parents d'enfants contaminés doivent se signaler auprès des responsables et traiter rapidement leurs enfants. Une action collective et coordonnée est la base de la réussite d'une campagne anti-poux au sein d'une collectivité, rappelez-vous le bien !

Maintenant que vous êtes avisés en cas de poux à l'école, faites vos courses de fournitures scolaire l'esprit tranquille.

NOS AUTRES GUIDES
  • Que faire en cas de poux à l'école ?