Sur top-office.com, vous pouvez choisir d'accepter ou non les cookies de service et de personnalisation et publicitaires. Certains cookies sont strictement nécessaires à l'utilisation du site, ne stockent pas de données personnelles et ne requièrent pas de consentement (notamment la mémorisation du panier, connexion au compte, gestion du magasin de préférence). Aucune utilisation, autre que cet usage premier, n'en sera faite.

Tout savoir de la prime sur la rentrée scolaire

tout savoir de la prime de rentrée scolaireLa rentrée scolaire 2019 est déjà en ligne de mire pour toutes les familles de France. Pour les plus modestes, il s'agit d'un budget important qui nécessite d'être soigneusement pris en compte. Le gouvernement a, comme chaque année, réévalué le montant de l'ARS (Allocation Rentrée Scolaire) en fonction de l'âge de l'enfant. Elle varie entre 370 et 404 euros et sera versée autour du 20 août directement sur le compte bancaire des personnes concernées. 

Pour vous aider à préparer la rentrée, nous avons concocté un petit guide explicatif qui compile toutes les choses à savoir sur l'ARS. Qui peut y prétendre ? Quelles sont les conditions de revenus applicables ? Quelles sont les démarches à accomplir ? Vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans le guide suivant. Dans un dernier paragraphe, nous vous indiquerons les modalités d'accès aux différents types d'aides et comment en bénéficier. Suivez le guide.

Petit guide de l'ARS

L'ARS est la prime à la rentrée versée aux familles qui justifient de faibles revenus. En fonction de votre régime d'affiliation, elle vous est versée par la CAF ou la MSA. Il est important de savoir qu'elle ne s'applique pas aux élèves de maternelle ni aux enfants âgés de plus de 18 ans et ce, même s'ils sont encore scolarisés.

Qui peut en bénéficier ?

La prime à la rentrée scolaire 2019 est versée aux familles dont les enfants sont nés à partir du 16 septembre 2001 et jusqu'au 31 décembre 2013. Tout enfant inscrit dans un établissement scolaire public ou privé et reconnu par l’état français peut en bénéficier. Les enfants suivant les cours du CNED ou tout autre école d'enseignement à distance et dans une école hors contrat peuvent également y prétendre à condition que ces structures soient reconnues par l’État.

Sous quelles conditions de revenus ?

Les seuils de revenus ont été légèrement ajustés pour l'année 2019-2020. Ils sont basés sur les revenus nets catégoriels diminués des charges et abattements fiscaux. Voici les limites fixées :

  • 1 enfant : 24 697 euros ; 

  • 2 enfants : 30 396 euros ; 

  • 3 enfants : 36 095 euros 

  • + 5 699 euros par enfant supplémentaire 

Sachez que si vous dépassez légèrement ces limites, vous pouvez peut-être bénéficier de l'allocation de rentrée différentielle. Pour y prétendre, vos revenus ne doivent pas dépasser la somme suivante : le plafond de l'ARS dans votre situation additionné du montant de l'ARS auquel vous pourriez prétendre.

Les formalités administratives

Si vous êtes allocataire de la MSA ou de la CAF, vous n'avez à priori aucune démarche à effectuer, la somme qui vous est due sera versée directement sur votre compte bancaire. En revanche, si vous ne bénéficiez d'aucune aide de ces organismes, vous devez préalablement remplir une déclaration de situation des prestations familiales et logement, un document téléchargeable directement sur Internet que vous devez renvoyer à la CAF dont vous dépendez.

Pour les enfants âgés de 16 à 18 ans et encore scolarisés, les parents doivent faire une déclaration sur l'honneur et l'adresser à la CAF par l'intermédiaire de son site. Cette démarche sera opérante au cours du mois de juillet 2019.

Les montants

Les montants versés n'ont que très peu évolués depuis 5 ans. Souvenez-vous que la prime est indexée uniquement sur l'âge de l'enfant et jamais sur sa classe. Pour cette rentrée, voici les chiffres annoncés :

  • 370,69 euros : un enfant de 6 à 10 ans ;

  • 391,14 euros : un enfant de 11 à 14 ans ;

  • 404,69 euros : un enfant de 15 à 18 ans.

Différentes aides supplémentaires

En complément de l'ARS et de l'ARS différentielle, il existe de nombreux dispositifs qui visent à soulager les efforts financiers des parents en cette période de rentrée scolaire. Certains sont nationaux, d'autres locaux. Renseignez-vous bien auprès des acteurs publics pour connaître les aides auxquelles vous pouvez prétendre. En voici quelques-unes parmi les plus fréquentes :

  • la bourse de fréquentation scolaire : si votre élève est inscrit dans une école primaire, certains départements octroient une bourse de fréquentation scolaire aux élèves dont l'école est éloignée de plus de 3 km du domicile ;

  • l'aide à la cantine : l'aide à la cantine permet aux familles modestes dont les enfants fréquentent une école élémentaire, un collège ou un lycée de faire face aux dépenses de nourriture. Sous conditions de ressources, elle est accordée par la région, le département, la commune ou le fond social de l'établissement ;

  • la bourse au mérite : elle est versée aux élèves qui justifient de l'obtention d'une mention aux examens. Dans le cadre du brevet, les élèves doivent avoir obtenu la mention bien ou très bien. Le montant de cette bourse est calculée en fonction de l'échelon boursier.

NOS AUTRES GUIDES
  • Tout savoir de la prime sur la rentrée scolaire