Sur top-office.com, vous pouvez choisir d'accepter ou non les cookies de service et de personnalisation et publicitaires. Certains cookies sont strictement nécessaires à l'utilisation du site, ne stockent pas de données personnelles et ne requièrent pas de consentement (notamment la mémorisation du panier, connexion au compte, gestion du magasin de préférence). Aucune utilisation, autre que cet usage premier, n'en sera faite.

Impression : Comment choisir le bon papier?

Le papier existe depuis la nuit des temps, et a beaucoup évolué depuis l'antiquité, jusqu'à devenir celui que l'on connaît aujourd'hui...ou devrait-on dire ceux ? Le papier se décline impression, comment choisir le bon papierau pluriel tellement la gamme proposée aujourd'hui est vaste.
Comment s'y retrouver quand on désire obtenir une impression numérique de qualité ?
Pour obtenir le rendu désiré, il est primordial d'adapter le papier utilisé en fonction de la technique d'impression et du contenu graphique à imprimer.
Ce petit guide se propose de vous aider à comprendre comment choisir un papier pour que vos impressions correspondent à vos attentes en terme de qualite et de prix ?

L'utilisation

Avant de choisir votre qualite de papier, il faut réfléchir à la méthode d'impression (jet d'encre ou laser) que vous allez utiliser, car le papier ne répond pas de façon identique. 
Pour une impression jet d'encre, le papier doit absorber rapidement et uniformément l'encre. On obtient ainsi une impression plus nette, une encre qui ne bave pas. Pour une impression ou une copie laser, il faut un papier qui résiste à la chaleur dégagée lors de l'impression.
Le papier dit "multifonction" possède un avantage et non des moindres : il est utilisable pour un impression rapide et facile sur tout type d'imprimantes et de copieurs. Polyvalent, il permet toutes les impressions du quotidien, quelles soient jet d'encre ou laser. 

Le format du papier

La taille des feuilles de papier est standardisée sous les appellations A, B ou C suivies d'un chiffre. 
Tout le monde connaît la fameuse feuille A4 qui constitue la plupart de nos courriers, mais il en existe d'autres. Le papier se décline du format A0 le plus grand (de dimensions 118,9 x 84,1 cm d'une surface de 1m²), au plus petit le A10 (de dimensions 37 x 26 mm). Plus le chiffre est grand, plus la taille du papier est petite. Pour passer d'un format à un autre, du plus grand au plus petit, il suffit de plier la feuille de papier en deux. Les utilisations les plus courantes sont les suivantes : 

  • Grâce à leur grande taille, les papiers A0 et A1 peuvent être vus de loin. Ils sont beaucoup utilisés dans l'affichage publicitaire.

  • Les architectes utilisent le format A2 pour les plans.

  • Les formats A3 et A4 sont les plus utilisés pour les magazines, posters, affiches et courriers.

  • Le format A5 est beaucoup utilisé pour les flyers publicitaires, les dépliants. Plus petit, ce support facilite la communication grâce une taille pratique, à un prix raisonnable.

  • Le format A6 correspond à la taille d'une photo.

  • Une carte à jouer de taille standard utilise le format A8.


Le format B, plus grand que le A, n'est utilisé que par les professionnels de l'imprimerie. Le C est utilisé pour les enveloppes. Comme par magie, l'enveloppe C4 correspond à la feuille de format A4. 

Le grammage

C'est ce qui détermine la robustesse et la sensation de qualite d'une feuille de papier. Le grammage, également appelé force du papier, correspond au poids d'une feuille de papier par rapport à sa taille. Il est exprimé en gramme par mètre carré (g/m²). Plus le grammage sera important, plus la feuille sera lourde et épaisse.

L'épaisseur d'une feuille dépend également de la composition des fibres de bois utilisée et du procédé de fabrication du papier. Ainsi, deux feuilles de grammage identique peuvent avoir une épaisseur différente et donc un rendu différent. 
Le prix d'une feuille augmente avec les différents grammages : 

  • Le faible : en dessous de 80g/m². Le papier est fin et fragile. Beaucoup utilisé dans l'édition pour la presse écrite, il supporte mal les impressions recto/verso, particulièrement celles effectuées avec des imprimantes jet d'encre.

  • Celui dit standard : entre 80g/m² et 100g/m². Le plus commun est le papier 80g/m². Multifonctions, il est utilisé en bureautique, dans les copieurs et les imprimantes. Plus opaque, il supporte très bien le recto/verso. Les intermédiaires à 90g/m² et 100 g/m² seront utilisés pour valoriser des impressions (courriers aux clients, plans...) car il sont de meilleure qualité, mais encore très abordables.

  • Au delà de 100 g/m², l'impression sera d'une qualité optimale. C'est pourquoi on réserve ces papiers plus rigides pour des couvertures de magazines, des dépliants publicitaires, des dossiers de présentation, des cartes de visites, des flyers ou encore du papier photo...les applications sont trop nombreuses pour être toutes détaillées ici. 

    À noter qu'au delà de 160 g/m², le papier est généralement appelé carton car c'est seulement à partir de cette valeur qu'il peut servir d'emballage rigide. 


Voici quelques repères simples d'utilisation courante des différents papiers : 

  • entre 35 et 45 g/m² : papier journal.

  • entre 60 et 80 g/m²: papier à usage quotidien pour correspondance, mailings .

  • entre 80 et 100 g/m²: papier d’imprimante et courriers classiques, livres.

  • entre 110 et 130 g/m² : le plus utilisé pour les revues, affiches et dépliants.

  • entre 135 et 160 g/m² : pour les flyers, les invitations, plaquettes publicitaires

  • 200 g/m²: papier photo

  • entre 220 g/m² à 300 g/m²: cartes de visites, cartes postales


Cette liste n'est ni exhaustive, ni obligatoire. Rien ne vous empêche d'imprimer votre carte de visite sur du papier journal ! 

La blancheur

La blancheur d'un papier a un impact sur la qualité de l'impression. Le rendu des couleurs ne sera pas le même en fonction de l'indice de blancheur du papier que vous choisissez (indice noté CIE). Plus l'indice CIE sera élevé, plus le papier sera blanc et l'impression lumineuse avec des contrastes intenses, autant pour des impressions noir et blanc que couleurs. 

La surface

Une surface plus ou moins lisse a également un impact sur l'impression. Il existe deux types de papier : 

  • Le papier couché : de finition mate, satinée ou brillante, sa surface lisse absorbe bien l'encre et les couleurs. Très résistant, c'est le plus utilisé dans l'impression numérique (catalogues, magazines...).

  • Le papier non couché : le plus connu d'entre eux, le papier offset. Son aspect très mat et sa rigidité font de lui un papier de qualité. Son rapport qualité / prix très avantageux en fait un papier très utilisé pour l'édition de livres.

Mat ou brillant

Tout est question de goûts et de couleurs, surtout quand il y a des images ! 
Le papier mat convient très bien pour une image en noir et blanc. Mieux, elle est même souvent sublimée car le noir n'est pas modifié par des reflets parasites. Un noir profond restera un noir insondable qui tranchera comme il le faut avec le blanc du reste de l'image. 
À l'inverse, une image avec des couleurs saturées n'aura pas le rendu attendu sur un papier mat, il faudra lui préférer un papier brillant qui reproduira fidèlement les teintes vives ainsi que les ombres. 
Du papier semi-mat ou brillant (lustré, perlé,baryté...) pour un rendu encore plus fidèle de certaines photos d'une faible luminosité avec des tons doux. Du papier glacé, le plus brillant de tous. 

À vous de choisir parmi une multitude de papier à textures, matières et effets pour encore plus de créations. 

NOS AUTRES GUIDES
  • Impression : Comment choisir le bon papier?