Sur top-office.com, vous pouvez choisir d'accepter ou non les cookies de service et de personnalisation et publicitaires. Certains cookies sont strictement nécessaires à l'utilisation du site, ne stockent pas de données personnelles et ne requièrent pas de consentement (notamment la mémorisation du panier, connexion au compte, gestion du magasin de préférence). Aucune utilisation, autre que cet usage premier, n'en sera faite.

Comment choisir son destructeur de documents ?

Le destructeur de documents s’avère utile pour assurer la protection des données, ou simplement pour son aspect pratique. Face à la multitude de déchiqueteuses proposées sur le marché, il n’est pas toujours facile de faire un choix. Entre le type de document à détruire, le niveau de sécurité, ou encore la fréquence d’utilisation, découvrez comment choisir un destructeur de documents.

Pourquoi s’équiper d’un destructeur de documents ?

Depuis la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés du 6 janviers 1978, et plus encore depuis la législation du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) du 25 mai 2018, le destructeur de documents est un indispensable pour toutes les entreprises.


En effet, chaque entreprise est chargée de la protection des données de ses employés et de ses clients. Les entreprises doivent donc être extrêmement vigilantes sur la destruction des documents qui ne leur sont plus utiles. De ce fait, le destructeur de documents est devenu obligatoire. En cas de manquement à la protection des données, la CNIL peut être saisie et prononcer des sanctions financières pouvant aller jusqu’à 300 000 €.


Un destructeur de documents est donc très utile dans les bureaux, mais aussi à la maison. Avec un moindre niveau de sécurité, cet outil permet de détruire des documents rapidement.

Les différents types de destructeurs de documents

Les destructeurs de documents sont généralement classés selon leur type de coupe. Il existe ainsi 3 catégories de déchiqueteurs.


• Destructeur de documents coupe droite

La coupe droite permet de découper un document en fines bandelettes verticales de 2 à 12 mm. C’est le modèle que l’on retrouve le plus dans les bureaux, et son niveau de sécurité est compris entre P1 et P3 (le classement va jusqu’à P7, pour les données extrêmement sensibles). Le destructeur coupe droite est recommandé pour détruire des documents peu sensibles, car la reconstruction est assez facile après découpe. Peu coûteux et simple à entretenir, ce modèle a une capacité de coupe allant jusqu’à 500 feuilles.


• Destructeur de documents coupe croisée

La coupe croisée consiste en un découpage à la fois transversal et en bandes du document. Celui-ci est alors transformé en confettis de taille variable 2 à 12 mm. Le destructeur de documents coupe croisée est donc parfait pour détruire des documents de niveau de sécurité de P4 à P7 (« confidentiel » à « ultra secret »), où le risque d’usurpation ou de fuite est très élevé (passeport, données salariales, données de vente…). Un peu plus cher et un peu plus compliqué à entretenir, ce modèle répond toutefois aux normes dans l’industrie.


• Destructeur de documents coupe microparticules

En réduisant de 5 à 7 fois le volume d’un document, le destructeur à coupe microparticules offre la sécurité maximale (niveau P5 à P7). Le découpage transversal et en bandes permet d’obtenir des micro confettis, parfait pour détruire des documents d’une extrême confidentialité, comme les documents « secret défense », ou les documents stratégiques ultra-secrets. Beaucoup plus cher, ce modèle de destructeur de documents s’avère aussi être le plus efficace, et parfait pour une utilisation intensive.


• Pour résumer

types de destructeurs de documents

Quels critères pour choisir son destructeur de documents ?

Au-delà du type de coupe du destructeur de documents, plusieurs autres critères doivent être pris en compte pour faire un choix adapté et éclairé.


• Le type de documents à détruire

Le destructeur de document ne détruit pas seulement les feuilles. Selon le modèle, il peut aussi découper de nombreux autres types de documents, comme une carte avec puce électronique ou non (carte vitale, carte bancaire), un CD, un DVD, un passeport, un disque dur…


Le choix du destructeur de documents devra alors porter sur la capacité de la machine à détruire des documents plus ou moins solides et épais, mais aussi sur le niveau de sécurité. Pour détruire des données confidentielles, comme un passeport, ou une carte bancaire, il est recommandé de se tourner vers un destructeur de niveau P4, tandis que la destruction d’une feuille de brouillon ne demandera qu’un niveau P1.


• La fréquence d’utilisation

Le second critère à prendre en compte pour choisir un destructeur de documents sera la fréquence d’utilisation. Ce point sera utile pour sélectionner une capacité de stockage adaptée, qui ne nécessitera pas de vider la corbeille trop fréquemment, mais aussi pour assurer la longévité de la machine.


Pour évaluer la fréquence d’utilisation du destructeur de documents, il faudra tenir compte du nombre d’utilisateurs. L’utilisation sera forcément plus intensive si plusieurs personnes utilisent la déchiqueteuse.


• Quantité de documents à détruire et capacité de stockage

Selon l’estimation de la fréquence d’utilisation, vous pourrez ensuite évaluer la quantité de documents à détruire. Cela déterminera la taille de la corbeille, et évitera d’avoir à la vider trop souvent.


  • Pour 1 à 2 utilisateurs à faible volume : une corbeille de moins de 30 L ;
  • Pour 1 à 2 utilisateurs à fort volume : une corbeille de 30 à 55 L ;
  • Pour 5 à 10 utilisateurs à faible volume : une corbeille de 35 à 80 L ;
  • Pour 5 à 10 utilisateurs à fort volume : une corbeille de plus de 80 L.

• Pour résumer

Nombre d'utilisateursVolume à détruireTaille de la corbeille
1 à 2 utilisateurs Faible Moins de 30 L
1 à 2 utilisateurs Important 30 à 55 L
5 à 10 utilisateurs Faible 35 à 80 L
5 à 10 utilisateurs Important Plus de 80 L

• Le niveau sonore

Un destructeur de documents est plus ou moins bruyant, selon le modèle. Ce critère peut être important s’il ne peut pas être installé dans une pièce spécifique. Un modèle silencieux sera particulièrement conseillé s’il est utilisé dans un bureau individuel ou collectif, et surtout si la fréquence d’utilisation est élevée. Le niveau sonore se définit en décibels (dB).

niveau sonore

• La vitesse

Dernière critère à prendre en compte, la vitesse de destruction variera en fonction de la quantité de papier en un seul passage, du grammage du papier, et de la vitesse de passage des lames. Pour une utilisation intensive, la rapidité peut être un véritable point fort.

Comment entretenir son destructeur de documents ?

L’entretien d’un destructeur de documents n’est pas très compliqué, mais il demande une certaine régularité. Aussi il est recommandé d’établir un calendrier d’entretien et de vidage de la corbeille. Selon l’utilisation et la taille de la corbeille, il faudra déterminer une fréquence précise pour vider la corbeille avant qu’elle ne soit pleine. Ensuite, l’entretien est relativement simple pour enlever la poussière de papier et huiler les lames, et éviter ainsi le bourrage :


  • 1. Débrancher la machine et retirer le support pour exposer les lames ;
  • 2. Retirer délicatement les morceaux de papier coincés, puis rebrancher ;
  • 3. Huiler les lames du destructeur de documents avec une huile spéciale. Pour cela, verser de l’huile en zigzag sur une feuille, et l’insérer dans la déchiqueteuse. La découpe permettra de déposer l’huile sur les lames.

Il est recommandé de nettoyer le destructeur de documents chaque fois que la corbeille atteint le maximum de sa capacité.


Vous connaissez désormais tous les critères à prendre en compte pour choisir un destructeur de documents. Vous trouverez chez Top Office différents modèles, adaptés à toutes les utilisations.